Transfert d'entreprises

Quelles sont les sources de financement pour la relève de mon entreprise?

Le financement de l’acquisition de l’entreprise constitue l’une des principales préoccupations des chefs d’entreprises et de leur relève. C’est normal: dans bien des cas, le transfert de l’entreprise constitue le principal fonds de retraite du chef de l’entreprise, et le montant à payer est élevé, parfois vu comme inaccessible par les relèves.

Quelles sont les sources de financement pour la relève?
Quelles sont les sources de financement pour la relève?

Nous avons abordé ici les enjeux du financement d’entreprise avec Monsieur Denis Dechênes, directeur principal pour le marché des moyennes entreprises chez Desjardins Entreprises, à Joliette. Voici maintenant quelques-unes des sources de financement qui peuvent vous aider dans votre projet.

Les emprunts bancaires

Les emprunts bancaires ont souvent mauvaise presse auprès de la relève. Dans bien des cas, on essaie d’éviter à tout prix d’avoir des obligations de remboursement.

Pourtant, les emprunts bancaires, quand ils sont bien utilisés, peuvent créer un effet levier intéressant pour créer de la valeur dans votre future entreprise. Il est cependant crucial que vous prépariez un plan d’affaires avec des scénarios de financement pour vérifier quels seront les impacts financiers de l’emprunt, notamment. Les conseillers du service de développement économique de votre MRC, de la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de votre MRC, ou encore votre comptable constituent des ressources fort utiles pour scénariser la reprise de votre future entreprise.

Les aides régionales

Parlant des services de développement économique de votre MRC ainsi que des SADC, ils détiennent également des fonds pour vous aider à compléter le montage financier. Certains prennent des garanties, d’autres non, ce qui facilite souvent l’obtention d’un emprunt auprès d’une institution financière.

Vous êtes une femme? La région de Lanaudière compte également sur Femmessor Lanaudière. Cette organisation dispose d’un fonds d’investissement qui peut servir à compléter un financement bancaire, à la différence que ce fonds-ci est dédié exclusivement aux femmes.

Pour obtenir les coordonnées de ces organisations, veuillez consulter la page de nos partenaires.

Les aides gouvernementales

Développement économique Canada (DÉC)

Développement Économique Canada pour les régions du Québec (DÉC) propose des contributions financières remboursables (un emprunt) ou non remboursables pour votre projet de relève. Pour vérifier si votre entreprise ainsi que votre projet sont admissibles, communiquez avec le bureau d’affaires de Trois-Rivières au 1-800-567-8637.

Emploi Québec

Emploi Québec peut contribuer financièrement, dans certains cas, pour défrayer une partie des honoraires de consultants pour la réalisation de mandat en ce qui touche aux aspects du développement organisationnel de l’entreprise en situation de transfert. Pour vérifier si votre entreprise ainsi que votre projet sont admissibles, communiquez avec le Centre Local d’Emploi (CLE) de votre MRC.

Banque de développement du Canada (BDC)

La Banque de développement du Canada (BDC)  offre des prêts commerciaux avec ou sans garantie, pouvant couvrir un large éventail de besoins en financement. Pour contacter un conseiller, veuillez consulter leur site.

Investissement Québec

Investissement Québec offre également des prêts commerciaux pouvant couvrir un large éventail de besoins en financement. Pour contacter un conseiller d’Investissement Québec, veuillez consulter leur site web.

Les mises de fonds

Épargne

Les mises de fonds sont-elles nécessaires dans un montage financier? Oui, elles le sont. Les institutions financières exigent souvent une mise de fonds couvrant entre 20% et 50%, selon le marché.

Où trouver cette mise de fonds? Elle peut provenir de votre épargne personnelle, de vos amis ou encore de votre famille. Les transferts d’actifs (quand une personne donne ses outils ou ses équipements à la compagnie à acquérir) sont aussi parfois considérés comme une mise de fond, sous certaines conditions.

Balance de vente

Vous pouvez également vous entendre avec le chef de l’entreprise pour une balance de vente, c’est-à-dire un montant qui sera financé par le vendeur et que la relève remboursera selon les modalités qui seront fixées.

Le sociofinancement ou financement participatif

Aussi connu sous le nom de crowdfunding, le sociofinancement demeure marginal au Québec, bien que le mouvement prenne de l’ampleur. Il s’agit de demander à des gens de participer au financement de l’entreprise sous forme de dons, donc sans acquérir d’actions dans l’entreprise. Cette forme de mise de fonds constitue une avenue à explorer dans le montage financier d’un dossier de relève.

Cette pratique s’avère légale, sous certaines conditions. D’ailleurs, au printemps dernier, de nouvelles règles ont été adoptées pour encadrer cette pratique. Voici le guide fournit par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour y voir clair. 

Le capital de risque et le capital d’investissement

Lorsque l’on parle de capital de risque et d’investissement, il ne s’agit plus nécessairement de prêts, mais d’investissement. En contrepartie de ce dernier, l’entreprise remet des actions.

Pouvez-vous distinguer le capital de risque du capital d’investissement?

Capital de risque

Génération inc. propose une distinction éclairante de ces deux concepts. En gros, le capital de risque réfère surtout aux entreprises en démarrage, surtout dans le secteur des technologies. On les voit rarement dans des projets de transfert.

L’idée consiste à prendre une participation dans l’entreprise (donc acquérir des actions) pour la propulser en croissance rapidement et générer un fort rendement. Ainsi, elle reçoit un rendement sur son investissement. Ce n’est pas un don, ni une subvention: les sociétés de capital de risque investissent en général pour un période maximale de 5 ans. On vous demandera quelle est votre stratégie de sortie, c’est-à-dire comment allez-vous rembourser l’investissement à l’échéance de l’entente.

Capital d’investissement

Quant au capital d’investissement, les investisseurs recherchent des entreprises établies qui réalisent des profits. Les projets de transfert d’entreprises intéressent donc davantage ces investisseurs.

Il existe plusieurs sources de capitaux d’investissements. Avant de vous lancer dans cette démarche, consultez votre CLD, votre SADC ou encore votre comptable pour bien évaluer la situation et pour préparer votre dossier.

Pour les entreprises agricoles

La relève des entreprises agricoles peut bénéficier d’une contribution non remboursable pour l’acquisition d’une ferme. La Financière Agricole met à la disposition de la relève une subvention à l’établissement pouvant aller jusqu’à 50 000$. Pour en connaître les détails et vérifier l’admissibilité de la relève, contactez l’un des conseillers.

Financement Agricole Canada, pour sa part, propose à la relève des prêts d’un maximum de 500 000$ pour l’acquisition, l’exploitation, et l’agrandissement d’une entreprise agricole. Pour en connaître les détails et vérifier l’admissibilité de la relève, contactez l’un des conseillers.

 

Previous post

Dévoilement d'une entreprise proactive en développement durable

Next post

Harmonie familiale dans le transfert d'entreprise: équité ou égalité ?