AttractionEntrepreneuriatImmigration

L’attraction de Lanaudière au cœur des préoccupations des décideurs

Afin d’être concurrentielle et de répondre à ses enjeux de développement économique, une région se doit, plus que jamais, d’être attractive. Plus de 130 décideurs issus de la classe politique, des affaires et du développement économique, ont placé la main-d’œuvre et sa compétitivité, l’apport des personnes immigrantes et celles issues de la diversité ethnoculturelle, la promotion de la région par une marque territoriale de notoriété ainsi que les partenariats innovants au cœur des discussions.

À l’invitation de Lanaudière Économique et grâce à la participation du gouvernement du Québec, de la Table des préfets de Lanaudière et de Desjardins Entreprises-Lanaudière, les élus, les entrepreneurs et acteurs économiques présents ont échangé sur les enjeux d’aujourd’hui, et se sont concertés sur les solutions à mettre en place de même que sur les rôles respectifs de chacun en la matière.

En ouverture de journée, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de l’UMQ, a su donner le ton et inspirer l’auditoire avec la conférence «Quand l’immigration et l’attraction deviennent des outils de croissance pour une municipalité». M. Nicolas Duvernois, président-directeur général de PUR Vodka et Romeo’s Gin, avec sa personnalité colorée et l’audace qu’on lui connaît, a poursuivi et démontré l’importance de se démarquer de nos jours, mais aussi l’importance que revêt une marque.

Toute la journée, des entrepreneurs d’ici ainsi qu’un élu sont venus tour à tour partager et inspirer les participants. M. Éric Thiffault, directeur général délégué de l’entreprise TERGEL a partagé l’expérience multiculturelle de l’entreprise devenue un modèle d’intégration de la main-d’œuvre immigrante dont la majorité du personnel provient d’origines diverses. M. David Hervieux, président-fondateur de l’entreprise Devolutions a, quant à lui, entretenu les participants sur les pratiques innovantes de son entreprise endossant une révolution dans le recrutement de sa main-d’œuvre et l’évolution des conditions.

L’heure du midi a donné lieu à un panel réunissant trois organisations régionales, soit la Table des préfets de Lanaudière, Tourisme Lanaudière et Lanaudière Économique qui , en plus de répondre à l’une des priorités régionales identifiées, souhaitent doter Lanaudière d’une marque territoriale pouvant être un puissant outil d’attraction dans les domaines de la main-d’œuvre, du tourisme ou dans l’établissement de citoyens, dont des personnes immigrantes. Cette marque territoriale devra tenir compte des éléments qui distinguent Lanaudière et les valeurs qui nous sont propres.

En après-midi, trois partenariats innovants et inspirants furent présentés. Ils ont permis de démontrer que le leadership peut être assumé par des élus, des entrepreneurs ou des acteurs, mais qu’au final, ensemble, nous sommes en mesure de réaliser davantage, et ce, au bénéfice de nos communautés. À cet effet, M. Robert Perreault, maire de Saint-Alexis et vice-président de Montcalm télécom et fibres optiques, a présenté cette entreprise créée afin de fournir l’accès internet dans la MRC Montcalm. M. Jean-François Champoux, président de la scierie St-Michel, a parlé de la réactivation de l’entreprise grâce à la mobilisation de la communauté et d’un nouveau modèle d’affaires. Finalement, M. Joffrey Bouchard a présenté la stratégie de relance de la MRC L’Assomption à la suite du départ du plus gros employeur privé de son territoire en 2013, un défi qui a été relevé avec brio grâce à la mobilisation des élus et aux partenariats mis en place.

Chacune des présentations de la journée fut suivie d’un atelier où les discussions ont permis d’évaluer et de mettre de l’avant certaines actions afin de favoriser l’attraction de Lanaudière et de mobiliser l’ensemble des acteurs.

Pour le président de Lanaudière Économique, M. Olivier Goyet, cet exercice de concertation représente une assise solide à la mise en place d’une stratégie d’attraction assurant le soutien des entrepreneurs présents et à venir ainsi qu’à nos collectivités lanaudoises. «Plus que jamais, nous avons la responsabilité collective de nous distinguer alors que la concurrence se fait sentir non seulement entre les régions du Québec, mais aussi mondialement, surtout en ces temps de pénurie de main-d’œuvre et face au vieillissement de notre population. Notre volonté d’être régionalement compétitif doit, au final, se concrétiser en un stratégie d’attraction commune et complémentaire qui démontrera, sans l’ombre d’un doute, qu’ensemble nous sommes plus efficaces et aptes à assurer notre croissance».

En clôture, les participants ont été invités à réserver la date du 21 septembre 2020 pour le prochain RDV Économique. Dès cet automne, des travaux de consultation se dérouleront afin que Lanaudière puisse débuter l’année 2019 avec une marque territoriale de notoriété appuyant sa volonté et ses futures démarches d’attraction. Les documents de référence sont aussi toujours disponibles en ligne sur le site Web Lanaudière attractive.

 

Previous post

Les SADC s'unissent pour parler de développement durable

Next post

Atelier INNO+ Financement