Transfert d'entreprises

Harmonie familiale dans le transfert d’entreprise: équité ou égalité ?

Lors de nos interventions dans des entreprises familiales, l’une des principales préoccupations des parents et des enfants consiste à maintenir l’harmonie familiale.

Harmonie familiale: équité ou égalité?
Harmonie familiale: équité ou égalité?

L’un des piliers de cette harmonie consiste à trouver un bon équilibre entre ÉGALITÉ et ÉQUITÉ. Ces termes sont souvent utilisés comme des synonymes. Or, ils ne signifient pas la même chose, ce qui crée de la confusion dans les discussions. Ceci explique pourquoi nous faisons toujours un petit exercice de vocabulaire partagé afin que les vraies définitions soient bien comprises.

Pour illustrer la différence entre les deux concepts, prenons le cas d’une entreprise familiale comprenant trois enfants, et seulement l’un d’eux travaille dans l’entreprise.

Égalité

L’égalité réfère à offrir la même part du gâteau à chacun. Dans ce cas-ci, les enfants obtiennent le même nombre d’actions de l’entreprise, peu importe s’ils y travaillent ou non. L’égalité peut être un bon principe lorsque tous les enfants sont employés et actionnaires. Dans le cas contraire, des tensions risquent de survenir.

Dans notre exemple, c’est exactement le cas. Un seul des enfants travaille dans l’entreprise. Dans un cas d’égalité, les trois enfants obtiennent 33,3% des actions de l’entreprise, peu importe leur rôle. Et ils perçoivent 33,3% des dividendes, peu importe l’effort consenti dans l’entreprise.

Le risque ici serait que l’enfant employé dans l’entreprise soit le seul à avoir à coeur le développement de celle-ci alors qu’il ne contrôle que le tiers de celle-ci. Les autres voudront-ils prendre le temps de participer aux rencontres nécessaires pour planifier les stratégies de l’entreprise? Pourtant, ils auront eux aussi le droit d’obtenir leurs parts des bénéfices de l’entreprise sans y avoir mis le temps. Il se pourrait que des tensions se créent entre les enfants à ce sujet, car la situation  paraîtrait INÉQUITABLE.

Équité

Il est plus difficile de définir l’équité. C’est une notion très subjective, proche de l’égalité, qui se mesure fréquemment en faisant des comparaisons.

Dans un transfert d’entreprise familiale, l’équité s’exprime souvent en comparant l’implication des enfants dans l’entreprise et repose sur les valeurs familiales dominantes. Par exemple, certaines familles privilégient l’égalité et vont donner davantage à une enfant détenant moins de ressources, car on veut que les enfants aient un niveau de vie similaire. Ailleurs, l’équité est atteinte lorsque chacun reçoit une part égale aux autres, peu importe leur niveau d’implication.

Dans d’autres familles, on valorise l’implication. Ici, l’enfant qui contribue le plus à l’entreprise reçoit davantage que les autres. Ailleurs, ce sera l’enfant qui démontre le plus d’appétit pour l’entreprise, soit en parlant plus fort que les autres ou en faisant davantage valoir son point de vue, qui pourra détenir davantage que les autres.

Posez-vous les questions suivantes:

  1. Quelles sont les valeurs dominantes de ma famille?
  2. En considérant ces valeurs, qu’est-ce qui compte le plus: que tous les enfants se partagent un montant égal, que celui qui s’implique le plus dans l’entreprise reçoive le plus d’actions, ou que celui qui fait davantage valoir ses positions mérite davantage d’être récompensé?

Pour conclure, retenez ceci: votre définition de l’équité familiale vous appartient. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaise définitions. Le truc, c’est qu’elle soit fondée sur les valeurs fondamentales de votre famille, comprises et acceptées de tous et de toutes.

Previous post

Quelles sont les sources de financement pour la relève de mon entreprise?

Next post

Comment évaluer la juste valeur marchande d'une entreprise?