Non classé

180 000 $ pour aider la région de Lanaudière à faire la transition vers une économie circulaire

Une aide financière de 180 000 $ à Lanaudière Économique, dont la mission est de répondre aux enjeux de développement économique local et de contribuer à la prospérité et au rayonnement de Lanaudière, a été annoncée par la société d’État RECYC-QUÉBEC. Cet argent permettra de soutenir le projet Synergie Lanaudière, qui vise à accompagner les industries, commerces et institutions (ICI) de la région dans la concrétisation de synergies de sous-produits afin de créer une symbiose industrielle territoriale. En appuyant ce projet, le gouvernement souhaite favoriser l’approche de l’économie circulaire et contribuer à aider les entreprises à réduire leur empreinte environnementale.

Concrètement, ce projet vise à amener une entreprise qui doit actuellement payer pour se départir d’un résidu à le transférer ou à le vendre à une entreprise qui a besoin de cette matière pour sa production. La symbiose qui en résulte constitue une solution en amont à la gestion intégrée des matières résiduelles à l’échelle régionale et permet d’augmenter la productivité des ressources en circulation sur le marché. La symbiose contribue également à réduire les gaz à effet de serre, en mettant en place localement des réseaux complémentaires et des circuits plus courts d’approvisionnement et de mise en valeur des matières résiduelles.

Grâce à ce soutien financier, Lanaudière Économique poursuivra l’identification et l’arrimage de synergies entre les entreprises de la région, sensibilisera davantage d’ICI aux bénéfices de l’économie circulaire et sera en mesure d’identifier des entreprises complémentaires qui bénéficieraient de s’implanter dans Lanaudière, considérant les gisements et les secteurs d’activités.

Rendu possible grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, cet appui financier offert à Lanaudière Économique s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020. Il illustre également, de manière concrète, cette volonté gouvernementale de bâtir une économie verte, prospère et durable.

L’économie circulaire : moteur du développement durable

L’économie circulaire constitue un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique faisant appel au concept de circularité, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. Il implique de nouvelles pratiques fondées sur l’usage des biens plutôt que sur leur possession, et sur la réutilisation, le recyclage et la valorisation des produits et de leurs composantes.

Citations

« En tant que gouvernement, il nous tient à cœur de soutenir un projet comme celui-ci qui a aussi des retombées positives au chapitre de la réduction des gaz à effet de serre et favorise la modernisation de notre économie. Les ICI participant au projet sont des leaders dans leur communauté et ils sauront démontrer que le pouvoir de l’économie circulaire, c’est la force de son impact positif tant sur l’économie que sur la collectivité et l’environnement. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques

« À titre de ministre responsable de la région de Lanaudière, je suis fière de voir naître une telle initiative qui démontre bien que l’on peut faire des choix engagés et verts tout en étant efficace et profitable comme organisation. Il s’agit d’une belle opportunité d’ouvrir la voie pour que l’écologie industrielle devienne une approche incontournable pour le développement économique de Lanaudière et du Québec.»

Lise Thériault, vice-première ministre et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Les symbioses favorisent l’émergence d’une économie plus circulaire en allongeant le cycle de vie des ressources. En intégrant un système de gestion territoriale des matières résiduelles, elles permettent de gérer en amont les impacts et contribuent à réduire les gaz à effet de serre en favorisant les filières de proximité, les réseaux complémentaires et l’efficacité énergétique. En ce sens, le projet de Synergie Lanaudière s’inscrit en droite ligne avec la mission de RECYC-QUÉBEC. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

« Propulsé par Lanaudière Économique, Synergie Lanaudière est une initiative de développement économique qui vise à optimiser l’utilisation des ressources et à prolonger la durée de vie utile des matériaux sur le territoire. Par cette démarche, Lanaudière Économique souhaite soutenir les organisations de la région dans leur démarche de développement durable de façon à augmenter leur productivité et leur rentabilité tout en contribuant à faire de Lanaudière une vitrine en développement durable. »

Olivier Goyet, président délégué de Lanaudière Économique

Faits saillants 

  • 180 000 $ offert à Lanaudière Économique pour développer l’approche d’écologie industrielle dans le cadre de l’initiative Synergie Lanaudière.
  • Ce financement servira à favoriser un développement économique en créant des opportunités d’affaires à partir de résidus industriels.
  • Les objectifs de l’initiative Synergie Lanaudière sont notamment de sensibiliser et de favoriser la mise en œuvre de projets concrets auprès des d’entreprises de la région.
  • Au terme du projet, près de 250 ICI auront été rencontrées par Lanaudière Économique et ses partenaires afin de recueillir les données sur les matières premières et les matières résiduelles transigées par les organisations lanaudoises et ainsi, identifier et concrétiser les échanges de matières, d’énergie et d’expertise.
  • Ultimement, le but est de mettre un terme au gaspillage des ressources.

À propos de l’appel de propositions transition vers l’économie circulaire (APTEC)

L’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC) découle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, est géré par la société d’État RECYC-QUÉBEC et financé par l’entremise du Fonds vert. L’APTEC cible plus particulièrement un champ de l’économie circulaire, soit l’écologie industrielle et territoriale. L’objectif est de créer des synergies entre entreprises, c’est-à-dire des échanges, afin que la circulation des ressources passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. Pour atteindre ce but, un soutien financier est apporté à des organismes bien positionnés pour déployer des ressources dédiées au réseautage et à la coordination d’une démarche d’économie circulaire sur leur territoire.

À propos de RECYC-QUÉBEC

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d’État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

Previous post

Tournée régionale en efficacité énergétique

Next post

Véritable succès pour le 1er atelier de maillage de Synergie Lanaudière